• Celine Bacchetta

Comment planifier un projet



Quand tu as un projet, il s’agit de ne pas te perdre dans les détails et ne poser que des actions utiles, qui te rapprochent de tes objectifs. Un projet, ça se planifie ! Mais comment planifier un projet, de façon efficace ?

J’ai déjà écrit 2 articles sur le livre « Getting Things Done », de David Allen, qui explique si bien comment s’organiser, pour arrêter de brasser du vent et être (enfin) efficace. Tu peux y lire comment filtrer les tâches entrantes. Comment installer le système simple, qui te permettra de les effectuer, sans t’éparpiller. Ainsi, tu as pu :

  1. déterminer des résultats clairement définis, et les premières actions pour s’en approcher.

  2. installer des rappels (aide-mémoires) intégrés à un système fiable qui sera revu régulièrement.

C’est l’approche horizontale, qui peut faire des merveilles, une fois appliquée. Mais parfois, il faut une approche plus ciblée et plus rigoureuse, pour canaliser un projet ou trouver une solution : c’est l’approche verticale.

Tu pourrais utiliser des systèmes de gestion de projet compliqués, comme le diagramme de Gantt ou des progiciels, que seuls quelques spécialistes utilisent correctement. Planifier un projet n’a pas besoin d’être compliqué. Tu cherches à être efficace. David Allen préconise plutôt un mode de planification naturelle. C’est celle que tu utilises au quotidien, sans même y penser et qui est, selon lui, la plus efficace. C’est celle que tu utiliseras, par exemple, pour organiser une sortie au restaurant avec des amis, ou des vacances pour faire de la plongée. Le projet est décomposé en différentes actions simples, qui doivent être faites dans un certain ordre et que tu fais sans y penser.

La planification naturelle d’un projet se décompose ainsi en cinq étapes :

  1. Définir les raisons. Tu ne peux pas te passer de te poser la question du « pourquoi ». Pourquoi tu veux faire ça ? Quel est ton objectif ?

  2. Visualiser les résultats. Te représenter en détails les bénéfices de ton projet te permettra de te focaliser dessus et d’être motivé tout au long du chemin.

  3. Faire un brainstorming. Une fois que tu connais le résultat souhaité et pourquoi tu veux l’atteindre, il faut déterminer le « comment ». Poser sur le papier toutes tes idées, en t’aidant par exemple d’une mind map, permet de réfléchir posément à toutes les options possibles (même aux plus farfelues).

  4. T’organiser. Une fois les idées et les actions listées, tu les trieras. Tu leur donneras aussi un ordre d’importance et un ordre chronologique, pour mettre au point les détails.

  5. Choisir les premières actions à exécuter. Cette règle te permet de ne plus avoir à te préoccuper des tâches à accomplir. Elles sont déjà déterminées.

Le passage à l’action

Il est indispensable de planifier ses projets. Le bénéfice principal de cette planification naturelle est de te faciliter le passage à l’action. Elle est intuitive, simple, rapide. Avoir un projet, y penser, y rêver ne te rapprochera pas de tes objectifs, quels qu’ils soient. La seule façon de commencer, c’est d’agir. Tu sais bien ce qu’on dit : « Un voyage de 1000 lieues commence par un premier pas. »

Pour aller plus loin, Matthieu Desroches propose un webinaire gratuit : 3 stratégies pour planifier et gérer son temps comme un pro

Reste curieux !

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout