• Celine Bacchetta

libérée, délivrée !



Pardon, maintenant, vous avez la chanson dans la tête pour toute la journée ! ;-)


C'est justement de ma tête, que je voudrais vous parler... Pendant plusieurs années, j'ai vraiment souffert de migraines. Ça veut dire que, quand je n'arrivais plus à gérer mes émotions ou mon stress, je ressentais comme un point, derrière ma tête. En 30-40 minutes, j'avais très mal à la tête et au bout d'une heure, j'avais perdu une partie de mon vocabulaire, ou mon équilibre, ou la possibilité d'écrire. Et cette douleur! Je ne supportais rien : ni la nuit, ni la lumière, ni le silence, ni de petits bruits, ni le mouvement, ni rester au lit... Faire un numéro de téléphone, pour avertir que je n'irais pas travailler était le bout du monde. Seuls.es les migraineux.ses me comprendront, je le sais. Ceux.elles qui ne sont jamais passés.es par là ne peuvent pas imaginer ce que c'est. Certains.nes nous prennent pour des simulateurs.trices. J'avoue que je les comprends...


Depuis quelques temps déjà, j'avais bien identifié la cause, ou en tous cas, le déclencheur. Une semaine trop chargée, des situations trop émotionnelles, un pic de stress... et paf ! c'était parti pour quelques jours. J'avais beau tenter de gérer tout ça au mieux, j'avais une crise tous les 10 jours. Puis j'ai découvert la méditation, ensuite la marche au bord du lac, le tricot et même l'EFT. C'était devenu presque "gérable".


Et tout récemment, je suis tombée sur un complément alimentaire naturel. L'aloe vera à boire. Vous saviez, vous, qu'on pouvait boire de l'aloé vera ? C'est plein de vertus. Je pensais que ça ne me ferait pas de mal, de renforcer mes défenses immunitaires, avant l'arrivée de l'hiver. Puis, la personne qui m'a parlé de cet aloé vera me dit en passant que ça permet aussi d'apaiser le stress. Tiens donc ? Evidemment, j'essaie. Curieuse comme je suis, pas question de passer à côté de ça. Un petit verre chaque matin, c'est facile.


Et depuis, je n'ai pas eu de migraine. Fini. Même pas un début, un ébauche, une esquisse. Je touche du bois. Pourtant, la période n'est pas plus paisible que d'habitude. L'époque serait même plutôt anxiogène. Mais rien ! Ni le lendemain d'une soirée arrosée (je viens de fêter mes 50 ans, ça se célèbre), ni après une nuit trop courte, ni après une grasse matinée, ni à l'annonce d'une semaine bien bien chargée,...


Et ça, ça me change la vie ! Je ne suis pas sûre de ne plus jamais avoir de migraines, je n'ai pas le recul nécessaire. Mais ne plus avoir peur d'avoir une migraine, ça m'a vraiment libérée d'un poids.


Je me devais de partager ça avec ceux.elles qui savent. Avec ceux.elles qui ont déjà ressenti cet étau insupportable. A ceux.elles qui ne savent plus quoi tenter, pour améliorer la qualité de leur vie. Ça vaut peut-être la peine de le tenter. Si vous voulez des détails, n'hésitez pas à m'envoyer un mail, je partagerai volontiers ma trouvaille avec vous.


A plusieurs, on est plus forts.es !

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout