• Celine Bacchetta

Notre deuxième cerveau



Régulièrement, ma Upline organise des soirées, sur un thème de santé. C’est à chaque fois intéressant, bien documenté. Alors j’ai eu envie de vous en transmettre les grandes lignes. Attention, il ne s’agit pas d’une retranscription ! Il ne s’agit que de te donner un aperçu du sujet, à ma sauce, pour te donner envie de nous rejoindre, une fois par mois.


Sujet un peu tabou, notre intestin est, paraît-il, notre deuxième cerveau.


LA DIGESTION


Le système digestif est la base de la santé, dans la médecine ayurvédique. Plusieurs médecins ont souligné l’importance du système digestif pour avoir une bonne immunité. Il y a un lien entre la fonction digestive et le système immunitaire.


Petit rappel :


Dans la bouche, on transforme les aliments, et on les rend assimilables, par la mastication (transformation mécanique) et l’ajout de salive (transformation chimique). Pendant qu’on mange, il y a déjà une communication qui se fait, entre le système digestif et le cerveau. En 20 minutes, on ressent l’impression de satiété.


Ensuite, en suivant l’œsophage, la nourriture arrive dans l’estomac. C’est le bol alimentaire. On dit qu’il serait bon de commencer par manger le cru, comme pour « préparer » la place. Continue tout un travail d’enzymes, pour ensuite emmener le contenu du bol alimentaire dans l’intestin grêle. C’est là que va se faire la séparation des nutriments.


On sépare et trie (dans cet ordre) les glucides, les protéines, les micro-nutriments, les fibres, les graisses.


Les glucides, les protéines et les micro-nutriments arrivent dans le foie, cette grande « usine de transformation ». De là, ils partent dans notre sang, puis dans nos cellules.


Les fibres vont directement dans le gros intestin, où elles vont fermenter et se putréfier. On dit souvent d’arrêter les fruits et légumes, quand on a des inflammations. Mais il se trouve qu’on en a besoin, pour lutter, justement, contre les inflammations !


Les graisses partent, elles, dans le système lymphatique, puis dans la circulation sanguine et, surtout, vers les cellules et les tissus.


UN DEUXIÈME CERVEAU


L’intestin, un deuxième cerveau : il a 100 millions de neurones et il sécrète 20 neurotransmetteurs, pour faire travailler toutes nos hormones. Il communique donc avec tous les organes. Il a son propre système nerveux, il répond au stress.


Il communique aussi avec le cerveau. Si on n’est pas bien dans sa tête, on n’est pas bien dans son ventre. Et inversement. L’intestin doit trier les nutriments, comme le cerveau doit trier les informations.


Il va gérer les informations des aliments, comme si nos aliments avaient une mémoire. Ainsi, la viande d’une vache qui a été très stressée serait porteuse de ce stress qu’elle a vécu.


L’intestin est un éco-système, composé de 3 éléments : l’immunité, le microbiote et la muqueuse intestinale. Je t’en parlerai plus en détails, dans le prochain article… 😉


Si tu veux en savoir plus, fonce chez ton libraire :


« Les secrets de l’intestin, le filtre de notre corps », Dr Louis Berthelot et Dr Jacqueline Warnet

« Le charme discret de l’intestin », Giulia Enders

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout